Les Pierres d'Yria

Huiles essentielles BIO

C'est parce que j'ai choisi de vous proposer le meilleur que j'ai sélectionné Finessence pour les huiles essentielles bio, que l'on pourrait qualifier comme "la fine fleur" des huiles essentielles bio.

FINESSENCE c’est l’histoire d’une passion, celle de Rodolphe Balz, fondateur de Sanoflore , mais aussi naturopathe et aromathérapeute. Pionnier de l’aromathérapie, convaincu depuis plus de 40 ans des vertus des plantes et du pouvoir de leurs parfums, il a notamment participé à l’écriture du premier cahier des charges du label Cosmébio pour la promotion de la cosmétique bio et écologique à la française.

FINESSENCE est née de la volonté de proposer des produits de santé et de bien être reposant sur toute la richesse et les vertus remarquables que seule la nature peut nous donner : les huiles essentielles, concentrés des actifs végétaux. Son devoir de respect de la nature, de sa biodiversité, mais aussi tout simplement pour être garant de la bonne qualité des huiles essentielles passe par un devoir de production, de récolte et de transformation des huiles essentielles en agriculture biologique certifié.

Comment garantir cette “excellence” pour les produits FINESSENCE?

"Nous attachons une importance primordiale à l’origine, la provenance et la culture des plantes que nous sélectionnons. Ainsi nos HE proviennent des quatre coin du monde. Par exemple la lavande est française, de la Provence, là où les propriétés du sol et de la terre sont des conditions optimales pour sa culture. Le citron vient de Sicile, le clou de girofle de Madagascar, comme l’Eucalyptus radiata, alors que l’Eucalyptus globulus vient d’Australie. Il s’agit à chaque fois des meilleurs biotopes pour une plante donnée. J’ai l’habitude de dire qu’une HE est comme un bon vin! Une plante peut être cultivée à différents endroits, mais c’est la chimie du sol, l’ensoleillement d’un coteau ou la pluviosité d’un microclimat qui lui permettra de développer les qualités de son parfum."

Proposer des HE 100% bio est donc un acte militant?

"C’est une manière pour FINESSENCE de ne pas mettre en péril la santé du consommateur. De delà de l’aspect santé, le bio est aussi une valeur refuge, stable et controllable. Nous refusons de travailler avec des essences naturelles, dites sauvages, non bio. Je pense spécifiquement au bois de rose, une essence qui a été exploitée, ou plutôt saccagée par les récoltes de bois de rose sauvage. A présent, l’espèce est protégée. Pour moi le bio, c’est aussi la biodiversité, et le maintien d’un travail paysan et agricole engagé."